Nos conseils pour prendre l’avion avec bébé

Nos conseils pour prendre l’avion avec bébé

Avoir un enfant n’est pas incompatible avec le fait de partir en vacances, même à l’autre bout du monde, et même avec un tout-petit. Afin de voyager en avion avec bébé confortablement, il est important de bien préparer cet événement en amont et de penser à tout afin d’éviter les déconvenues. Voici quelques conseils qui vous aideront à préparer sereinement vos vacances avec votre bout ‘chou.

À partir de quel âge bébé peut-il voyager en avion ?

En théorie, un nourrisson peut voyager en avion à partir de ses 3 jours. Cela dit, la plupart des compagnies aériennes ne l’autorisent qu’à partir d’une semaine, et il est même recommandé d’attendre que bébé ait l’âge de recevoir ses premiers vaccins, soit à deux mois.

Si l’enfant est né prématurément, il est indispensable de demander l’avis à son pédiatre avant de voyager en avion avec son tout-petit.

bébé avec maman dans l'avion

Quels documents administratifs pour voyager avec bébé ?

Comme un adulte, un bambin a besoin de documents bien précis pour voyager. En Europe, une carte d’identité ou un passeport suffiront, alors que seul un passeport pourra être accepté comme papier d’identité en dehors de cette zone. Au niveau du visa, c’est là encore comme un adulte : même tout-petit, si le parent a besoin d’un visa, il en va de même pour l’enfant. Le livret de famille quant à lui n’est pas un document d’identité recevable auprès des compagnies aériennes.

Au niveau de la santé, une carte européenne d’assurance maladie (à demander gratuitement auprès de la CPAM du secteur) permet d’être couvert en cas d’accident. En dehors de l’Europe, il faudra se tourner vers des assurances particulières qui prendront en charge plus ou moins de situations en fonction des modalités choisies.

Comment organiser son vol avec un bambin en bas-âge ?

La destination est fixée, et il ne reste plus qu’à réserver son vol pour se lancer dans le grand voyage. Mais quel rythme privilégier lorsqu’on voyage en avion avec bébé ? En fonction de son âge et de la durée du vol, l’organisation sera différente pour mettre son bambin dans de bonnes conditions.

Quel vol choisir avec un bébé ?

Dans l’idéal, il vaut mieux privilégier des vols courts et sans escale. Bébé a un rythme bien défini dans son quotidien, et plus il sera bouleversé, moins il risque d’apprécier le voyage. Tout comme les grands, l’enfant récupère environ une heure de décalage horaire par jour.

bébé dort dans l'avion

Cependant, lorsqu’il est tout petit et qu’il s’endort à peu près n’importe où, il n’y a pas vraiment de règles tant que son rythme est respecté et que ses besoins sont satisfaits. Personne ne lui demandera de marcher ou d’être réveillé à une certaine heure, et il pourra tout à fait dormir au décollage ou à l’atterrissage de l’avion.

Soulager la variation de pression dans les oreilles de bébé

Le bambin ressent comme un adulte la variation de la pression qui survient au décollage et à l’atterrissage. Ce sont des moments qui peuvent engendrer des maux au niveau des oreilles du bébé, ce qui le rend inconfortable et particulièrement irritable.

Pour soulager cette sensation et l’aider à y faire face, il faut lui proposer quelque chose qui favorise la succion et la déglutition : sein, tétine, biberon, c’est d’ailleurs le meilleur moment pour lui donner à manger afin de joindre l’utile à l’agréable et de l’apaiser dans ce moment de stress.

Éviter de voyager seul avec un bébé

Surtout lorsque c’est la première fois, et surtout si cela vous stresse, il vaut mieux éviter de voyager seul avec son bébé en avion. Être deux permettra de se relayer et de prendre une pause si l’enfant supporte vraiment mal le voyage. En plus des pleurs, les regards accusateurs peuvent vite devenir source d’angoisse et faire perdre tous ses moyens.

bébé en avion avec papa

Le personnel de bord sera tout à fait disposé à donner un coup de main si vous devez nécessairement voyager seul en avion avec votre enfant en bas-âge. En général, les places du devant sont réservées aux familles car elles permettent d’avoir plus de places pour les jambes, mais c’est un luxe pour lequel il faudra souvent se battre en arrivant très tôt à l’aéroport.

Quels bagages autorisés dans l’avion quand on voyage avec un tout-petit ?

Les bagages autorisés dans l’avion dépendent beaucoup des règles imposées par chaque compagnie aérienne. De manière générale, elles essaient de prendre en compte l’âge de ses plus jeunes voyageurs, et mettent en place certains dispositifs afin de simplifier le voyage de tout le monde.

Que faire de sa poussette quand on prend l’avion ?

Vous ne pouvez pas faire l’économie de la poussette pour votre voyage ? Pas de panique : la plupart du temps, il est autorisé d’embarquer gratuitement une poussette ou un siège auto en soute. Il existe même des poussettes cannes compactes qui sont étudiées pour respecter les normes standard du bagage cabine, ce qui permet de les emporter avec soi dans l’avion.

poussette ultra compacte capsul

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 07/08/2020 10:39

Attention toutefois, il est préférable de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne afin de savoir précisément les dimensions en vigueur pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Certains aéroports proposent également des poussettes ainsi que des porte-bébés de prêt.

Le bagage cabine de bébé

Lorsque l’enfant a plus de 2 ans et qu’il occupe un siège à lui, il a les mêmes droits que tous les passagers de l’avion. Il peut donc avoir son propre bagage cabine, ce qui facilite grandement l’organisation du voyage.

sac à langer viedouce

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 07/08/2020 10:39

S’il est trop petit et qu’il voyage sur les genoux d’un adulte, la plupart des compagnies permettent aux parents d’apporter un sac supplémentaire pour le bambin, dont le poids maximum se situe entre 5 et 12 kilos. C’est dans ce sac que l’on glissera la plupart des affaires destinées au bout ‘chou, ou l’on peut également se servir de cet espace supplémentaire pour apporter une poussette cabine si l’on souhaite la garder jusqu’à l’embarquement.

L’équipement à prévoir pour un voyage en avion avec un bébé

C’est bien là la grande question des parents qui voyagent pour la première fois en avion avec leur tout-petit : comment s’équiper convenablement afin que le vol se passe dans de bonnes conditions pour l’enfant et pour les parents ? Quelques indispensables à glisser dans ses bagages en cabine.

La nourriture

Il faut tout d’abord s’assurer que bébé aura suffisamment à manger une fois dans l’avion. En cas d’allaitement, la question ne se pose pas forcément. En revanche, si l’enfant est nourri au lait artificiel et/ou a commencé la diversification alimentaire, il y a quelques petites choses à savoir pour préparer son voyage en avion.

Encore une fois, les compagnies aériennes s’adaptent aux plus petits et proposent généralement des petits pots bio, des compotes, du fromage, et même des plats plus élaborés pour combler la faim des petits et des grands. Les petits en-cas pourront facilement être glissés dans le sac à langer, qui devra lui-même se trouver dans le bagage cabine.

petit pot pour bébé

Lorsque le bébé boit uniquement du lait artificiel, il faut donc prévoir suffisamment de doses en fonction de la durée du voyage, voire une ou deux de rechange au cas où l’une se renverse. L’eau est également à prévoir en quantité suffisante pour assurer tous les biberons.

Dans son bagage cabine, on n’hésite pas à glisser quelques gourmandises, de préférence du sec afin qu’elles tiennent le choc tout au long du voyage. Les enfants pourront emmener leur propre goûter dans leur sac-à-dos.

Les vêtements

Pour l’avion, inutile d’emmener toute la garde-robe. En fonction de la durée du vol, un ou deux rechanges suffisent amplement. Il faut surtout veiller à ce que les vêtements soient pratiques à enlever et à enfiler, afin de se faciliter la tâche une fois dans l’avion. Dans les vêtements, on pensera aussi à glisser un ou deux hauts de rechange pour les parents, au cas où bébé régurgite ou vomisse.

Les accessoires

Il est primordial de prévoir un porte-bébé physiologique lorsqu’on voyage en avion avec son bébé, afin de prévoir l’attente dans l’aéroport tout en garantissant le confort dont l’enfant a besoin. En effet, beaucoup de compagnies aériennes veillent à ce que les poussettes partent en soute lors de l’enregistrement. Le porte-bébé ou l’écharpe de portage permettent d’avoir son bébé contre soi tout en ayant les mains libres.

porte bébé babybjorn one air

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 07/08/2020 10:39

Le sac à langer du bambin devra être réduit au maximum, bien que la plupart des parents aient toujours tendance à en prendre plus que de raison. N’embarquez donc que le principal, en pensant au doudou et à la tétine s’il y en a, à une couverture, et à la trousse de toilette comportant tout le nécessaire aux soins de bébé. Il faudra également prévoir les couches en bonne quantité afin de parer à toutes les situations : les gastros en avion, ça existe !

Les jouets

Les heures d’attente peuvent être très longues à l’aéroport, et même dans l’avion en cas de longs vols. Pour les plus grands, il est donc important de prévoir quelques jouets afin de les occuper un peu. On privilégie donc les jeux pratiques, comme des coloriages ou un livre, glissés dans son propre sac-à-dos. Dans l’avion, il est généralement possible de regarder un dessin animé pour passer le temps plus agréablement.

Préparer son enfant à un voyage en avion

Quel que soit son âge, il est important de verbaliser à son enfant l’événement qu’il s’apprête à vivre. Lorsqu’il est grand, il est plus facile d’échanger avec lui sur ce qu’il se passe lors d’un voyage en avion, mais aussi à l’aéroport, où l’on attend généralement un bon moment.

L’impatience des enfants est souvent due à la fatigue, mais aussi à l’incompréhension : quelle frustration de devoir attendre à un endroit sans savoir ce que l’on attend ! Si l’enfant est en âge de comprendre, c’est peut-être s’épargner un douloureux moment que de le préparer à ce qui l’attend, surtout s’il voyage en avion pour la première fois.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *