Comment soulager la poussée dentaire de votre bébé ?

Comment soulager la poussée dentaire de votre bébé ?

Votre bébé a les joues rouges, de la fièvre, il est grognon et a du mal à dormir ?

L’apparition des premières poussées dentaires varie largement d’un bébé à un autre, mais ce qui est certain, c’est que cet évènement est autant bouleversant du côté de l’enfant que du côté des parents. Confrontés à une douleur difficile à apaiser, l’impuissance gagne vite les cœurs et les esprits. Une seule idée en tête : trouver un moyen de calmer son bébé.

Heureusement pour les parents, il existe plusieurs moyens de parvenir à vos fins et de ramener un peu de sérénité dans votre vie de famille, ainsi qu’un peu de sommeil dans vos nuits bien agitées.

La différence entre une poussée dentaire et une éruption dentaire

Si les dents apparaissent généralement entre 6 et 9 mois, les premières poussées dentaires peuvent survenir dans les premières semaines de vie de l’enfant. Il peut alors développer certains symptômes tels que la toux, les joues rouges, la fièvre, ou encore une salivation importante, qui s’accompagnent bien souvent d’un refus de s’alimenter. Bref, un combo de bonnes raisons pour inquiéter les parents déjà suffisamment préoccupés.

éruption dentaire

C’est donc après la poussée que vient l’éruption (nous parlons toujours de dents). L’éruption dentaire désigne le moment où les dents sortent véritablement de la gencive. Et même si l’on pense que c’est cette étape qui cause tant de souffrance à bébé, c’est bien la poussée dentaire qui est responsable des pleurs inconsolables que vous affrontez à toute heure de la journée… et de la nuit.

Comment apaiser les douleurs dentaires de votre bébé ?

Les solutions pour soulager la poussée dentaire sont nombreuses, et pour certaines controversées par les spécialistes. Difficile de faire le tri parmi tous ces conseils quand le quotidien vous laisse déjà à peine le temps de prendre une douche ! De la prise en charge de l’angoisse jusqu’à l’apaisement de la douleur, vous avez plusieurs façons d’intervenir auprès de votre bébé pour le sécuriser.

Rassurer son enfant

Lors de ses premières poussées dentaires, votre bébé n’a pas la capacité d’analyser sa douleur, ni de comprendre pourquoi il souffre. Le premier réflexe à avoir lors de la manifestation d’une souffrance, c’est de mettre en mots ce qu’il ressent à cet instant. Non, ce n’est pas miraculeux. Soyons clairs, vous ne soulagerez pas sa douleur de cette manière, mais vous contribuerez largement à apaiser son angoisse, qui a aussi son rôle à jouer dans les pleurs de votre enfant.

calmer bébé

Masser directement la gencive

Si la poussée dentaire est si douloureuse, c’est parce qu’elle cause des inflammations au niveau des gencives de votre bébé. Dans ce contexte, un peu de fraîcheur est la bienvenue : n’hésitez pas à masser directement la gencive endolorie avec votre doigt, que vous aurez passé sous l’eau froide au préalable.

Vous pouvez également pratiquer ce massage à l’aide d’un gel anesthésiant, que vous trouverez facilement en pharmacie. L’homéopathie peut aussi être de bon secours dans le traitement des poussées dentaires, de plus en plus prescrite par les pédiatres. Lorsque vous décidez d’avoir recours à des médicaments, n’hésitez pas à demander conseil afin d’éviter les produits inadaptés.

Les anneaux de dentition

Pour soulager la poussée dentaire de votre bébé, rien de mieux qu’un objet bien frais qu’il puisse mâcher à sa guise. En effet, le froid est bien connu pour ses propriétés anesthésiantes. L’utilisation d’un anneau dentaire implique néanmoins qu’il sache le tenir, et de le nettoyer régulièrement. Préférez le mettre au frigo plutôt qu’au congélateur, afin qu’il ne soit pas trop froid pour la bouche de votre bambin.

anneaux dentaires

Le collier d’ambre

Depuis plusieurs années déjà, bon nombre de pédiatres alertent les parents quant à l’utilisation des colliers d’ambre. Ils sont normalement réglementés : ils ne doivent pas résister à une force de traction de plus de 2,5 kg, et ne doivent pas comporter d’éléments susceptibles d’être ingérés en cas d’éclatement. Pour autant, les incidents avec ce type d’accessoires sont biens réels, d’autant qu’ils ne sont pas tous homologués.

Le mythe raconte que l’ambre pourrait soulager les douleurs dentaires, favoriser l’endormissement de l’enfant, ou encore renforcer son système immunitaire. Dans la réalité, aucune étude scientifique n’a permis de confirmer les bienfaits que l’on prête à cette pierre depuis des millénaires.

Parmi les différentes techniques qui permettent d’apaiser la douleur des poussées dentaires, il y en a donc à prendre et à laisser. De manière générale, le froid associé à un massage délicat (attention à ne pas percer soi-même la gencive) est souvent la solution la plus efficace pour agir rapidement sur la douleur.

Lors de l’apparition des premières dents de votre bébé, n’hésitez pas à les brosser avec une brosse à dents adaptée. L’hygiène dentaire est un acte qui relève de l’habitude : plus tôt elle est introduite, plus il y a de chance qu’elle se maintienne plus tard !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *