Quel tarif pour du babysitting ? Prix par ville et aides possibles

Quel tarif pour du babysitting ? Prix par ville et aides possibles

À un moment ou à un autre, tout parent peut avoir recours à un service de baby-sitting. La question qui se pose est alors : Combien payer une baby-sitter pour la durée de garde nécessaire ? Avant tout, il faut savoir que même si le salaire est souvent basé sur le SMIC horaire, la tarification varie selon la région. En France, ce sont les baby-sitters de la région PACA qui sont les mieux payées. Celles de Paris sont rémunérées de manière plutôt correcte, tandis que le tarif horaire le plus bas est proposé à Pornic.

Comment déterminer le tarif horaire d’une baby-sitter ?

Comme nous venons de le mentionner, le taux horaire dépend de chaque région, voire de chaque ville. C’est la loi de l’offre et de la demande qui est à l’origine des différences au niveau des prix. Nous allons y revenir tout à l’heure mais avant, il faut noter que d’autres critères sont à tenir en considération pour bien calculer le salaire d’une nounou ou d’une baby-sitter. Premièrement, l’âge importe fortement. En effet,  une femme de 40 ans aura toujours un avantage sur une jeune fille de 16 ans, par exemple. L’expérience dans le secteur de la petite enfance pèse également lourd, quel que soit l’âge de la baby-sitter.

Bien évidemment, l’âge et le nombre des enfants à garder entrent en compte. C’est aussi le cas des horaires et de la fréquence de garde. La professionnelle peut également augmenter son prix si votre maison se trouve trop loin de la sienne. D’ailleurs, il vous est conseillé de prendre le temps de trouver une baby-sitter près de chez vous sur yoopala.com, un site spécialisé dans le domaine. En clair, les tarifs horaires peuvent même varier dans une même ville.

En 2017, le salaire horaire net moyen d’une baby-sitter en France était de 8,99 €. Il faut aussi savoir que la garde d’enfant coûte toujours plus chère les jours de fêtes comme la Saint-Valentin, le Nouvel-An, etc.

Le tarif horaire d’une baby-sitter selon la région

Le prix est naturellement plus élevé dans les grandes villes comme Paris, Marseille et Lyon. Mais actuellement, c’est la région Provence Alpes Côte D’Azur Corse (PACA) et la région Auvergne-Rhône-Alpes qui rémunèrent le mieux les baby-sitters. À Saint-Tropez, à Cannes et en Haute-Savoie, le tarif horaire net peut grimper jusqu’à 12,60 €. À Paris et en Île-de-France, le service d’une gardienne d’enfants coûte à partir de 9,23 € l’heure. Mais si vous voulez une baby-sitter expérimentée dans la capitale, il faut prévoir au moins 10 € par heure.

En ce qui concerne les régions qui rémunèrent le plus mal les babysitter, le Pays de la Loire arrive en premier. À Pornic, le salaire horaire net moyen est de 7,25€, c’est le plus bas de toutes l’Hexagone. Châteaubriant arrive en seconde place avec ses 7,53 € de l’heure. Dans les régions Champagne-Ardenne, Nord-Pas-de-Calais et Nord-Ouest, le prix du gardiennage d’enfant est de 8,20 € de l’heure en moyenne.

Quelles sont les qualifications d’une baby-sitter ?

Quitte à payer quelques euros de plus par heure, il vaut mieux confier vos enfants à une “nounou” qualifiée et fiable. Bien évidemment, aucun diplôme n’est requis pour pouvoir exercer le métier de baby-sitter. En revanche, les personnes ayant suivi une formation qualifiante ou détient une expérience probante dans le secteur de la petite enfance ont un grand avantage. Dans tous les cas, vous devez vous assurer que la nounou aime les enfants et est patiente avec eux. Elle doit savoir communiquer et aimer s’amuser avec les petits. La responsabilité et l’organisation sont des qualités à exiger impérativement.

Les aides pour réduire vos dépenses en baby-sitting

La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) vous permet de prétendre au dispositif nommé Complément de libre choix du mode de garde dans le cadre de l’emploi sous contrat d’une nounou. Vous pouvez consulter le site officiel de la CAF pour connaître les conditions à remplir afin de bénéficier de cette allocation. Entre autres, le contrat doit être de 16 heures ou plus par mois et l’enfant doit avoir moins de 6 ans. Le montant de l’aide dépend de l’âge exact de l’enfant ou des enfants, des revenus mensuels des parents et du mode de garde choisi. Un spécialiste de la CAF vous aidera à faire le calcul mais l’allocation peut s’élever à 460 € par mois selon les cas.

Si vous engagez une baby-sitter déclarée, l’État peut aussi vous accorder une réduction ou un crédit d’impôt qui équivaut à 50% de vos charges annuelles allouées à la garde de vos enfants. En outre, la rémunération en chèques CESU permet d’amoindrir les dépenses en baby-sitting.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *