Tout savoir sur la prime de naissance

Tout savoir sur la prime de naissance

La prime de naissance fait partie des aides financières accordées par la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE), qui vise à soutenir les parents dans les dépenses à destination du bébé nouvellement arrivé dans la famille. Si la naissance de l’enfant est un événement bouleversant, elle est aussi synonyme de frais plus ou moins importants auxquels il faut faire face.

Cette aide financière n’est pourtant pas universelle et est étudiée au cas par cas, en fonction de la situation et des revenus du foyer. Par contre, tout parent peut en faire la demande, même s’il n’a jamais été allocataire de la CAF. Voyons tout de suite ce qu’il y a à savoir sur l’accès à la prime de naissance.

Les conditions d’accès à la prime de naissance

Toute personne résidant en France de manière légale, et ce quelque soit sa nationalité, a le droit de solliciter des allocations familiales. Dans le cas de la prime à la naissance, les conditions d’accès sont assez simples si l’on ne dépasse pas les plafonds de ressources en vigueur.

Pour en bénéficier, il suffit d’être enceinte bien sûr, et de se rendre à sa première consultation prénatale, avant la fin du 3ème mois de grossesse. Lors de ce premier rendez-vous médical qui en annonce bien d’autres, le médecin remet à la maman le formulaire du “Premier examen prénatal”. Elle n’a plus qu’à envoyer les volets correspondant à la CAF ou la MSA (régime agricole) et à la CPAM, le tout dans les 14 premières semaines de grossesse.

En pratique, il est quand même important de noter que l’administration se montre plutôt compréhensive et n’est pas rigoureuse à l’extrême. On peut notamment se poser la question du déni de grossesse, qui parfois ne permet pas à la maman de faire la demande de prime de naissance à temps. Plusieurs cas concrets ont montré qu’il est possible, selon la situation, de faire sa demande plus tard, mais que le traitement du dossier sera forcément rallongé.

caf prime de naissance

Comment savoir si j’ai droit à la prime de naissance ?

La prime de naissance est un montant unique, qui s’élève en 2020 à 944,51 € par enfant. Pour pouvoir en bénéficier, vous ne devez pas dépasser un certain plafond de ressources en fonction de votre composition familiale.

La prime de naissance en fonction du niveau de revenus

En plus des informations apportées ci-dessous, il est possible de faire une simulation pour connaître l’ensemble de ses droits à la PAJE, depuis votre compte CAF ou le service en ligne. Si vous êtes en plein “projet bébé” et que l’accouchement n’est pas pour cette année, renseignez-vous au moment voulu pour vérifier que les plafonds n’aient pas changé.

Plafonds de revenus 2018  (valables jusqu’au 31 Décembre 2020)

Nombre d’enfant(s) dans le foyer (nés ou à naître)

Couples avec deux revenus ou parent isolé

Couple avec  un seul revenu

1 enfant42,509 €32,165 €
2 enfants48,942 €38,598 €
3 enfants56,662 €46,318 €
Par enfant supplémentaire7,720 €7,720 €

 

Mieux comprendre les conditions de la prime de naissance

Afin de mieux interpréter ces données en fonction de votre situation, voici quelques éléments de compréhension supplémentaires :

  • L’administration considère que vous touchez un revenu annuel dès lors que le montant total de ce que vous percevez s’élève à au moins 5,404 € par an (salaires, indemnités chômage, maladie, etc.). En dessous de ce seuil, vous n’êtes pas considéré comme un parent ayant un revenu.
  • Ce sont les revenus de 2018 qui sont pris en compte pour l’année 2020.
  • La situation et la composition de la famille s’étudient au 6ème mois de grossesse.
  • L’enfant à naître compte pour un enfant à charge lors de l’étude de la situation.
  • Vous êtes enceinte de jumeaux, de triplés, voire plus ? La prime de naissance sera versée autant de fois que vous attendez de bébés, sur la base d’un certificat médical qui atteste du nombre d’enfants à naître.

Le versement de cette aide financière

La prime à la naissance est versée en une seule fois, au maximum le dernier jour du deuxième mois qui suit la naissance de l’enfant. Si la famille en bénéficie, l’allocation de base de la PAJE sera versée à peu près en même temps (à condition que vous en ayez fait correctement la demande).

À savoir que le montant de la prime de naissance n’est pas figé dans le temps, même s’il évolue assez timidement. Par souci d’économie, il est même resté inchangé pendant 5 ans, entre 2013 et 2018. La dernière augmentation en date remonte au mois d’Avril 2019, et s’élevait à 0,3 %.

Normalement, une nouvelle hausse est à prévoir pour Avril 2020, ce qui devrait encore augmenter de quelques euros la prime à la naissance pour les parents d’enfants nés à partir de cette date. Cependant, à mesure que la prime augmente, ce sont les plafonds de revenus qui diminuent et limitent de plus en plus l’accès à cette aide financière. Concernant la demande en ligne de la prime à la CAF, ça se passe ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *