Lait maternel contre lait en poudre : quel choix pour bébé ?

Lait maternel contre lait en poudre : quel choix pour bébé ?

L’alimentation de bébé est un sujet qui préoccupe tous les parents, et qui suscite des réactions et des conseils divers et variés. La question se pose d’ailleurs dès la naissance : vaut-il mieux choisir le lait maternel ou le lait en poudre ? Bien que le premier soit plus adapté que le second, tous deux conviennent tout à fait pour l’alimentation du tout-petit.

Si les atouts du lait maternel sont aujourd’hui largement repérés et qu’ils semblent même revenir à la mode, le lait en poudre est aussi très populaire et apprécié au sein des familles, surtout pour son aspect résolument pratique qui permet au papa ou à l’entourage de participer à l’alimentation de l’enfant.

Le lait maternel répond aux besoins de bébé

L’allaitement était une évidence dans des temps plus anciens ; qu’il soit prodigué par la mère ou par une nourrice. Cette pratique s’est pourtant quelque peu perdue avec le temps, et notamment avec l’arrivée du lait artificiel. Pourtant, les bienfaits du lait maternel restent incontestables à ce jour, à tel point que l’OMS le recommande exclusivement jusqu’aux 6 mois de l’enfant puis jusqu’à ses deux ans en complément de la diversification alimentaire.

En effet, le lait maternel a cela de pratique qu’il est tout à fait adapté aux besoins de bébé. Bourré d’anticorps et de nutriments indispensables à son bien-être, il permet de limiter les risques d’infection et de virus dès la naissance, et ce tout au long de l’évolution de l’enfant.

lait maternel

Et justement, pour s’adapter convenablement au développement du bambin, le lait maternel évolue en même temps que lui : il s’ajuste afin de toujours lui fournir ce dont il a besoin. C’est donc une substance qui vit en fonction du bébé, et à laquelle on prête de nombreux avantages : elle protège des maladies inflammatoires comme l’eczéma ou les allergies, et diminue le risque d’infection respiratoire (bronchiolite, pneumonie…) ou gastro-intestinale (diarrhées, gastro-entérite…).

Le lait en poudre est moins performant que le lait maternel

Commençons par dissiper les doutes : oui, le lait en poudre est tout à fait bon pour les nourrissons, et contient tous les nutriments dont ils ont besoin pour se développer correctement. Néanmoins, le lait en poudre n’est pas aussi exceptionnel que le lait maternel, puisqu’il n’est qu’une pâle copie que l’on ne peut même pas qualifier de substitut maternel.

Aucun lait artificiel ne pourra contenir les anticorps, globules blancs, et autres cellules vivantes qui composent le lait maternel. C’est en cela qu’il est moins performant que le lait produit par la mère, même s’il ne présente pas de danger pour l’enfant.

lait en poudre

Beaucoup de bambins nourris au lait en poudre grandissent tout à fait normalement, et deviennent des adultes tout à fait sains de corps et d’esprit sans jamais avoir bu le lait de leur mère. Aujourd’hui en France, le lait en poudre est un produit fiable que l’on peut utiliser pour un bébé dès la naissance, sans avoir à craindre de quelconques séquelles ou carences chez le tout-petit.

Lait en poudre ou lait maternel : choisir en fonction de son envie

La question de l’alimentation est avant tout une affaire d’envie. Même si le lait maternel semble plus adapté à bébé que le lait en poudre, ce n’est pas l’unique paramètre qui doit rentrer en ligne de compte dans cette prise de décision. L’envie de la maman est également indispensable pour s’assurer que l’allaitement se déroule en toute sérénité, pour la mère comme pour l’enfant.

Choisir le lait en poudre n’est donc absolument pas un choix répréhensible, car c’est avant toute une décision personnelle qu’aucune autre personne ne peut prendre à la place de la mère. Il arrive aussi que l’allaitement ne soit pas possible (pour des raisons diverses et variées), et cela n’empêchera aucunement à la maman de construire un lien solide entre elle et son bébé : le regard et la disponibilité psychique sont suffisants pour favoriser l’attachement entre les parents et l’enfant durant ce moment tendre et complice.

Enfin, pour les plus indécis, il est même possible de ne faire aucun choix et d’alterner entre le lait maternel et le lait en poudre. Cette démarche consensuelle permettra à l’enfant de profiter des bienfaits du lait de sa mère, et aux proches de pouvoir nourrir bébé au biberon, soulageant un peu maman au passage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *