Qu’est ce que l’engorgement mammaire et comment réagir ?

Qu’est ce que l’engorgement mammaire et comment réagir ?

Bien que naturel, l’allaitement se révèle parfois être un chemin semé d’embûches, et n’est pas aussi inné qu’on voudrait le croire. La fatigue liée à l’accouchement et tous les petits désagréments associés peuvent le rendre difficile. Il existe parfois des complications, notamment celle de l’engorgement mammaire, qui peut également survenir au sevrage.

Qu’est-ce que l’engorgement mammaire et quand survient-il ?

L’engorgement mammaire survient lors de la première montée de lait (entre le 3ème et 6ème jour après la naissance). Les seins de la femme se mettent à produire un nouveau lait, appelé aussi lait de transition, moins épais et moins riche que le colostrum mais bien plus abondant. Ce lait de transition sera présent pendant deux à trois semaines et laissera naturellement sa place au lait mature.

glande mammaire

L’engorgement se traduit par une augmentation du volume de la poitrine, parfois assez spectaculaire. Les seins deviennent durs, bien souvent douloureux, et peuvent même finir par rougir. Dans des termes plus médicaux, on appelle ça une congestion douloureuse avec oedème. Il arrive même qu’un engorgement provoque des douleurs au niveau du dos et des cervicales, car il provoque un déséquilibre du corps de la maman.

Quelles solutions pour désengorger et calmer les douleurs ?

L’oedème gênant la sortie du lait, il faut à tout prix éviter de le laisser perdurer. En effet, sur le moyen terme, il peut entraîner une perte de lactation et gâcher l’allaitement. C’est donc un problème à prendre au sérieux ! Il existe plusieurs remèdes doux et naturels (autres que l’homéopathie) pour faire progressivement désengorger les seins, et calmer la douleur.

Faire téter le bébé le plus possible

La solution la plus efficace et la plus logique reste de faire téter le nouveau-né le plus souvent possible. Par sa succion, il permettra aux seins de se vider naturellement et sans douleurs pour la jeune maman. Si des douleurs sont tout de même présentes, c’est qu’il est probablement nécessaire de revoir la position d’allaitement, et de vérifier que le bébé n’a pas un problème de succion lié au frein de langue.

engorgement seins

Utiliser du froid pour réduire l’engorgement

On peut appliquer des compresses d’eau froide, ou des poches de glace sur les seins (n’hésitez pas à utiliser vos sachets de légumes !). Pour ce faire, on peut très bien utiliser une couche propre de bébé, un gant de toilette, une petite serviette, ou encore des compresses tissées.

Il existe également des coussinets apaisants comme ceux de chez Lansinoh. Ce sont des petits pains de glace souples avec un trou au milieu qui prennent la forme du sein et que l’on peut appliquer en cas d’engorgement mammaire. Ils sont compliqués à utiliser à la maternité car il faut pouvoir les mettre au congélateur, mais se révèlent être de précieux alliés à la maison !

Pratiquer des massages pour réduire l’engorgement des seins

Les feuilles de choux, grâce à leurs nervures, fonctionnent également très bien. Quant à la chaleur, elle peut aider à faire couler le lait mais elle a tendance à amplifier l’œdème. Elle est donc à solliciter avec parcimonie, de préférence juste avant la tétée.

massage mammaire

L’assouplissement par contre-pression est utilisé en cas d’œdème plus sévère. Les sages-femmes, auxiliaires de puériculture et puéricultrices de la maternité sont généralement formées à cette pratique, et il ne faut pas hésiter à les solliciter.

Que doit-on retenir en priorité pour éviter l’engorgement ?

Vous l’aurez compris, la meilleure solution pour éviter un engorgement mammaire reste la prévention. L’engorgement n’est pas une fatalité. Pour l’éviter, il suffit de faire téter bébé très souvent dès ses premiers instants de vie, afin d’éviter la stagnation du lait. Il n’y a pas réellement de rythme à tenir, mais il est conseillé de mettre bébé au sein au moins toutes les trois heures. Le peau à peau est donc à privilégier, et si vous vous sentez à l’aise avec la pratique, optez pour le cododo sécurisé ! Bébé sera ainsi toujours à portée de sein !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *