Lait Fraise / Lalé

Une rencontre : celle de Valérie, la créatrice de la marque Lalé.
Des créations un brin rétro, colorées et toujours pleines de bonne humeur. Des imprimés que l’on attribue tout de suite à cette marque pleine de peps et à la fois raffinée. Une vraie identité que celle de Lalé.


Lait Fraise : exercice délicat, Valérie, parle-nous de toi et notamment de ton enfance !

Une enfance joyeuse et lumineuse entourée de cousins et de ma sœur entre Provence, Italie du Sud et Beaujolais où les pique-nique s’enchainaient et où rigoler et partager de bons moments entre famille et amis étaient l’essentiel. Lire au soleil dans les escaliers, jouer à la balançoire avec les copines, s’écorcher les genoux en patins à roulettes et skier l’ hiver en bande dans les Alpes du Sud, naviguer sur des petits bateaux en caoutchouc l’été au sud de Naples, voilà une enfance de rêve!

LF : comment l’aventure Lalé a-t-elle commencé ?
Des souvenirs d’impressions aimées, tapisseries de ma chambre chez ma marraine à Milly Lamartine, banderoles de la Saint Jean à Maceio au Brésil, pois de nos petites robes 60′ portées à Sorrente, fleurs provençales de chez Sosso à Carpentras, tout cet imaginaire m’ habitait. Depuis quelques temps , les petites valises écossaises de mon enfance avaient ressurgi dans mes placards, la rencontre avec un ami, Vincent,  qui m’ a proposé de lancer une marque d’accessoires textiles a été ensuite déterminante. J’ ai alors travaillé en toute liberté en plongeant dans mes envies et mes souvenirs fétiches, voulant mixer tout cela allègrement comme des morceaux choisis, comme un cadavre exquis, comme un set de musiques à partager!

LF : et le nom, Lalé, ça vient d’où ?
Donnée à ma naissance par ma sœur Cakie. Lalé est mon « véritable » prénom dans lequel je me reconnais totalement car il est celui que les personnes les plus intimes, les plus chéries utilisent. D’ où ma difficulté au départ à appeler ma marque ainsi car je trouvais cela trop intime et puis tout mes amis ayant insisté, je l’ai partagé avec ma marque et ne l’ai absolument pas regretté dès que le logo, créé par mon amie Sophie Lajeunesse, l’a définitivement incarnée.

LF : comment qualifierais-tu ton univers ?
Archi perso, riche de ce qui me constitue, mélange de tradition européenne et de grands lâchers coloristiques à la brésilienne. Léger, gai et sympathiquement rétro, avec un vrai goût pour la qualité et les mélanges audacieux. Pas de dark, pas de down dans mes collections, juste l’envie de propager une bonne humeur contagieuse!

LF : et où trouves-tu ton inspiration ?
Dans les voyages, dans l’ observation du quotidien, au Brésil, pendant tropical de mon quotidien parisien depuis mes 14 ans , âge où j’ y suis partie avec mes parents, dans la lecture et dans les expos. Il n’ y a absolument pas un moment où je réfléchis à cela mais plutôt des instants T où il faut que je canalise mon inspiration, où il faut que je renonce à certaines pistes pour aboutir à une collection qui fasse écho tout en étant en rupture avec la précédente.

LF : tu préfères travailler seule ou entourée ?
Entourée, c’est plus joyeux! J’adore le groupe, les bandes et aimerait une équipe encore plus importante pour pouvoir développer plus de projets…Patience !

LF : dans ton travail au quotidien, quelle est la partie qui te plaît le plus ? et le moins ?
J’aime la créa mais déteste le moment où il faut renoncer à certains modèles où certaines impressions… faute de moyens grgrggrgr.  J’aime suivre la prod avec toutes ses contraintes et ses équipes formidables, j’aime commercialiser la collection  sur les salons, car ce sont alors de belles rencontres toujours tellement excitantes. Et j’aime beaucoup moins l’ administratif et le train train d’ une petite entreprise, c’est pour cela qu il faut que je sois bien entourée!

LF : tu as collaboré avec Monoprix récemment et aussi avec les 3 Suisses, que peux-tu nous dire au sujet de ces collections ?
Avec Monoprix, il ne s’agit pas d’une collection capsule mais d’ un réel co-branding démarré depuis juillet 2011, qui est sorti fin mai sur 100 magasins pour la déco et une soixantaine pour la mode. Collaboration riche de 4 impressions exclusives, d’une quarantaine de modèles allant du bébé à la femme et à l’ accessoire en passant par la déco, véritable play- ground où s’ébattre et pour lequel j’ai choisi de réaliser un hommage au Monoprix de mon enfance dans les sixties. Couleurs fraîches, acidulées, ensoleillées, graphismes simples mais chahutées quand mélangés, modèles accessibles, sans prise de tête! Thème parfait pour Lalé : le départ en vacances !
La collaboration avec les 3Suisses , double page consacrée à une chambre d’enfants sur le catalogue Hiver 2011.12 a été également un réel plaisir. Plaisir de créer un prolongement à ma collection dans l’ univers de l’enfant, plaisir de travailler avec une équipe enthousiaste , de fabriquer en France un linge de lit de qualité, d’aller jusqu’au bout du projet en participant au shooting final avec accessoires perso et indications précises et puis…une petite déception quant à la visibilité en presse de toute cette jolie aventure  qui a été en deça de ce qu’ il aurait pu être.

LF : et dans 5 ans, comment vois-tu évoluer Lalé ?
Garder le même cap atypique et perso tout en développant :
- d’ autres lignes  d’accessoires et de déco  en symbiose avec mon univers d’ impressions,
- une ligne masculine pour satisfaire mes copains fans de la première heure,
- de plus en plus de « coups de cœurs », petits et grands (ex: savonnettes et bijoux précieux) glanés de ci de là, repérés depuis des années, contributions indispensables à l’ univers de Lalé via notre  site de vente ( à venir… infos à suivre!) et les salons
- les ventes à l’ international (déjà 60% des ventes) avec une réelle distribution sur les Amériques ( Brésil et Etats Unis) et l’ Asie
- une équipe formidable, enthousiaste et soudée autour de partnerships excitants et novateurs.

LF : notre mag s’appelle Lait Fraise. Et toi, quelle était ta boisson préférée quand tu étais petite fille ?
L’antésite quand nous étouffions de chaleur, les mélanges de sirops Teisseire avec lait (lait fraise en must absolu!) au printemps,  quand nous décidions que la cuisine familiale était un laboratoire et que nos copines étaient nos laborantines!

LF : merci Valérie (oups Lalé !)

{ 01 } sac 48h Ted

{ 02 } trousse de toilette

{ 03 } valises

{ 04 } veilleuse lapin and me

{ 05 } pouf

* pour retrouver l’univers de lalé, c’est ici (avec le détail des points de vente)

partager

3 commentaires

  1. Camille

    J’aime beaucoup ce que fait Lalé. Merci de mieux nous la faire connaitre !

  2. VAL

    Merci de m’être cette créatrice en avant,j’adore ce qu’elle fait et je suis notamment fan fan fan……………………….des valises!!!!!!!

  3. sarah

    Grande fan depuis longtemps, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>