Le pouvoir attractif de la baleine


Enceinte de 7 mois.

Plus 8 kilos au compteur, des jambes aussi gonflées qu’une éléphante et lourdes comme une enclume. Des seins qui s’apparentent plus à une carte routière qu’à un objet de fantasme. Je parle des vergetures ? Non, je ne parle pas des vergetures … Des cheveux brillants et en pleine santé, ok mais alors le reste :(

On m’avait pas dit tout ça ! J’ai pas lu ça moi dans les 153 bouquins que j’ai achetés sur le sujet.

Bon, j’ai plus de nausées, c’est déjà ça. Maintenant, j’engloutis des tablettes de chocolat pour calmer mes angoisses et mes fesses semblent adorer le chocolat ;)

Modification : je ne suis pas une éléphante mais une baleine !!!

La grossesse, l’apogée de la vie de femme qu’ils disaient !

Du chocolat pour calmer mes angoisses … Mais quelles angoisses ? Bébé sera le plus beau, le plus intelligent (oui, on peut être très intelligent dès les premières heures, parfaitement !) et je serai une maman parfaite. Je n’ai jamais mis de couche à un bébé mais ça doit pas être sorcier non plus pour quelqu’un comme moi qui ai quand même eu mon permis du premier coup. Comment ça ça n’a rien à voir ?

Tiens, je me suis même mise au tricot pour son arrivée moi qui étais restée bloquée sur la petite écharpe tricotée au point mousse pour ma poupée alors que j’avais 8 ans. Même pas droite l’écharpe ;) Et là, j’enchaîne les petites brassières au point de riz, avec des surjets doubles à maille centrale (je ne savais même pas que ça existait ce truc avant).

Une mère parfaite donc et une épouse parfaite évidemment !

Vivement qu’il arrive ce petit parce qu’en attendant, l’amoureux, alias le futur papa, ne me regarde même plus. Et moi je vois qu’il ne me voit plus. Mes formes généreuses ne semblent pas avoir sur lui les effets annoncés. Quand bébé danse la gigue et que je lui propose de mettre sa main sur mon ventre, il est mal à l’aise et prétexte toujours un truc à finir pour me dire « mince, il bouge plus ». Quand je lui demande ce qui ne va pas, il me répond que tout va bien et que je me fais des idées, que je suis trop susceptible et que ce doit être mes hormones.

Elles ont bon dos mes hormones, tiens !

Et en même temps, ma copine S. (enceinte elle aussi, sans concertation aucune, je précise) ne tarit pas d’éloge sur son cher et tendre qui (je cite) « s’investit vachement dans la grossesse ». Cours d’haptonomie, préparation à l’accouchement, complicité à son maximum … C’est tout juste si ce n’est pas lui qui accouche ;) Bon, là, c’est la jalousie qui me fait parler.

Pourtant, il le voulait autant que moi ce bébé et il était ravi quand on a  su que j’étais enceinte … Et puis hier soir, il m’a enfin confié que ça lui faisait peur tout ça, que tout ces changements l’effrayaient un peu, qu’il me trouvait tellement différente (ça c’est pour ne pas dire « grosse »), qu’il me voyait plus comme un « objet interdit » : le fameux caractère sacré de la mère en devenir.

Et vous, votre ressenti pendant votre grossesse : plutôt « princesse-épanouie » ou « baleine paumée » ?
Et Monsieur, il était comment : plutôt « papa-haptonomie » ou  « papa-je te fuis »?

* je tiens à préciser que non non je ne suis pas enceinte ;)

partager

35 commentaires

  1. Moi j’étais du style hyper épanouie mais faut dire que j’ai eu une grossesse plutôt cool, j’éais en pleine forme, peu de contrariétés et de prise de poids. J’avoue que ces 9 mois ont été une douce parenthèse pleine de guimauve. Au naturel je suis quelqu’un d’hyper complexée et entravée par mon corps, mais là je me sentais bien, j’aimais ces rondeurs qui avaient pour moi du sens, je trouvais que j’étais une baleine certes, mais une belle baleine tout de même, bref j’étais totalement shootée aux hormones…
    Quant à monsieur, il attendait tellement cette naissance qu’il était aussi sur son nuage, et il était plus que ravie que pour une fois sa chérie en se regardant dans le miroir se trouvait non pas potable, mais belle!!!

  2. Merci Isa ! Cet article tombe à pic !
    Je suis dans mon cinquième mois, + 5 kg au compteur, un ventre bien arrondi !
    Je me sens bien, j’ai la forme. Par contre j’ai du mal à m’habituer aux changements de mon corps. Il faut dire que je n’ai jamais fait le yoyo et donc c’est la première fois que je me vois avec des kilos en trop… et ça psychologiquement c’est très bizarre. Mais bon, c’est pour la bonne cause ;-)
    L’Homme me trouve belle, il est ravi d’être bientôt papa, plutôt confiant, le ventre qui bouge il trouve ça chouette mais bébé n’est pas très coopératif et il arrive rarement à sentir qqchose… mais je sens que pour lui aussi les changements physiques sont difficiles… pas facile de voir sa femme passer de l’amante à la future mère… alors il faut parler et surtout ne pas se renfermer… à suivre !

    • Isa

      C’est vrai que l’on n’est pas tellement préparée à ces changements corporels. Oui c’est pour la bonne cause :) et puis ça ne dure pas si longtemps finalement. Pour les papas, il est important en effet de veiller à dialoguer. Nous, la grossesse, nous la vivons vraiment mais pour eux, c’est moins concret.
      Bonne continuation à vous alors !

  3. ClémenceK

    Merci pour cet article encore une fois bien senti!! Je suis à mon 7ème mois de grossesse et me retrouve dans la plupart des anecdotes citées… Chez moi, l’humeur fait le yo-yo entre angoisse et épanouissement: ces instants tant attendus sont en même temps magiques et flippants. On a beau avoir entendu parlé de ça des centaines de fois, ça chamboule le corps, le couple, la vie quoi!!!!

  4. Ici c’est baleine-épanouie pour les deux grossesses. Bon toute façon c’est déjà baleine sans être enceinte alors !! Moi je kiffe le gros bidon …………..
    Le papa c’est un peu un mélange du papa investi qui à la trouille , qui kiffe aussi le gros bidon mais c’est « no touch »

  5. Actuellement enceinte (dans mon neuvième mois), je dois dire que je suis plutôt « baleine-paumée »… Je n’aime plus mon corps (j’ai pris 18kg… bon j’étais une brindille, certe, mais ça fait tout drôle!), je ne suis plus maitre de mes mouvements (si on veux), et entre les insomnies, les mals de dos, les jambes qui gonflent et les remontées acides, je me faisait une meilleure idée de la grossesse en tout cas!
    Pour chéri en revanche pas de soucis! Il vit très bien ma grossesse, beaucoup mieux que moi, il adore mes nouvelles rondeurs et m’aide beaucoup (sans que ce soit « trop », il a trouver le juste milieu).

    Enfin bref, vivement que bébé soit la et que je retrouve mon corps de femme « normale », ma mobilité normale, et un appétit normal!

    • Isa

      Oui, j’ai oublié les remontées acides … Et pourtant elles m’ont bien embêtée celles-là sur la fin de la grossesse !
      Courage, la « fin » est proche ;)

  6. Super article!
    De mon côté j’ai veçu ma grossesse comme si de rien n’était, comme si c’etait completement normal! Pas du tout de désagrements juste un enorme ras le bol à la fin, surtout que bébé s’est fait attendre (2 jours de retard!)

    • Isa

      C’est vrai que la dernière ligne droite du 9ème mois paraît toujours longue.

  7. dod

    Pour ma part, je me retrouve dans le com de Koxie. Ce fut 9 mois de bonheur! J’aimais mes rondeurs, me caresser le ventre les doigts de pieds en éventail, préparer l’arrivée de bébé, me projeter dans l’inconnu,… Seul petit hic!, le manque de mobilité à la fin, moi qui suis plutôt du genre active.
    Voici bientôt 6 mois que j’ai accouché et je garde un petit côté nostalgique lorsque je croise une femme enceinte…
    Mon chéri m’aidait beaucoup également sans pour autant m’étouffer. Super quoi!

  8. j’ai vécu chaque grossesse différemment : baleine perdue pour la 1ère, je me reconnais complètement dans ton post. Puis maman épanouie et heureuse à la 2nde : plus d’angoisse de ne pas savoir faire, de ne pas aimer, de ne pas être prête. Et pour celle en cours, beaucoup de fatigue, quelques ennuis de santé, donc une grossesse moins légère que je l’aurai voulue. Vivement la ponte! Quand au Mari, à chaque fois super heureux, assistant aux écho mais pas aux cours de préparation, car pas stressé et sûr pour 2 de notre choix d’avoir une grande famille. En revanche, on a tous les 2 du mal avec ce corps de baleine échouée ! Je pense que pour les hommes, c’est plus compliqué, ils ne vivent pas du tout la grossesse comme nous dans la mesure où ils ne « subissent » pas ces changements physiologiques et hormonaux, et cette impression d’avoir un alien dans le ventre. Ca ne veut pas dire qu’ils ne s’investissent pas après, juste que ça les dépasse. Tu verras, au final tout se passera bien et vous serez tous les 2 de supers parents!

    • Isa

      Bon courage alors ! Pour ce qui me concerne, merci pour vos gentils souhaits mais comme je le précisais à la fin du billet, je ne suis pas enceinte ;) J’ai deux enfants de 3 et 4 ans et je ne sais pas si nous sommes de supers parents mais en tous les cas, on fait de notre mieux ;)

  9. Enceinte de 8 mois et en mode princesse épanouie! Ok il y a les nausées ms sinon todo va bene comme on dit!! Ma 1ère grossesse c était aussi en mode princesse épanouie! J ai pas à me plaindre…. Mais à priori ce n est pas le cas de toutes!! Ah ah les minus, ils nous en font voir de toutes les couleurs même ni utero ! Bisette

  10. Pas baleine mais bien paumée!^^

  11. Fanny*G*

    Attendre un enfant est une expérience incroyable qui met toute sa vie sans dessus dessous.
    Mes deux grossesses ont été plutôt « baleine »; paumée pour la première, et plus décontracte pour la seconde ( je ne dirais pas princesse épanouie, une princesse avec 16kgs de superflu c’est pas crédible!) …
    Etre maman est une aventure extraordinaire qui vous transforme la vie;
    pour moi, ça n’a pas été comme une évidence, quelque chose d’ innée….
    Pourtant cela semblait l’être pour les copines;
    j’apprends à le devenir tout les jours, à apprivoiser ses petit bouts de nous, à accepter de ne pas être la maman parfaite et d’avoir perdue ma vie d’avant.
    Beaucoup de remises en question et de doutes m’accompagnent autour de mon role de maman ….
    et ça non plus c’est pas écrit dans les livres!
    Mais le sourire et le regard de mes deux petits princes me confortent dans l’idée que c’est LA plus belle histoire qu’il ne me soit jamais arrivée !

    • Isa

      C’est plutôt bon signe de douter non ? Se remettre en question, c’est sain. J’adore lire et pourtant les livres sur la parentalité, j’en lis très peu et ne me retrouve pas souvent dedans. Quelle belle et grande histoire en effet !

  12. Elodie

    Je commence mon 8ème mois de grossesse et je suis plutôt en mode « princesse épanouie ».
    Bien que je découvre depuis quelques semaines le mal de dos, les difficultés à se baisser et à bouger, je dois avouer que j’aime regarder tous les soirs mon ventre arrondi. Pour le moment, j’en suis à + 9kg (faut dire que j’en ai en temps normal déjà beaucoup d’avance ^^) et j’ai pris l’habitude de prendre soin de mon corps. Je profite vraiment de cette parenthèse enchantée, même si j’ai hâte de découvrir ma puce d’ici quelques semaines :)
    Quelques interrogations sur « l’après-naissance » mais en fait, je suis plutôt sereine, moi qui avait plutôt l’habitude de me poser mille questions.
    Côté papa, c’est un peu plus mitigé… disons que depuis deux semaines environ, il ose (enfin !) poser sa main sur le ventre, il a le droit à quelques petits coups, il trouve cela étrange mais au moins, ça rend très concret ce qui se passe par là-dedans :)
    J’ai réussi à le motiver à participer à au moins une ou deux séances de préparation à l’accouchement, il a un peu du mal à s’investir mais je ne veux pas le brusquer, alors je le sollicite « progressivement »…
    Mais bon, je suis rassurée parce que malgré les rondeurs accentuées, il me trouve toujours à son goût…

    • Isa

      Ah la rencontre de la naissance … Le plus beau moment, je trouve ! Plein de belles choses à vous alors :)

  13. mouais, moi j’étais un peu les deux, je me trouvais plutôt jolie avec toutes mes formes, mais parfois tellement lourde à porter. J’ai eu des grossesses plutôt cool, avec des petits ennuis mais rien de cata. Par contre pour le 1er j’étais pleine d’interrogations, de doutes : est ce que je vais l’aimer ? et lui il va m’aimer ?… Pour le 2ème pas le temps de me poser de questions, enfin un peu mais différentes : est ce que son frère va l’accepter, est ce qu’il va être triste, m’en vouloir ?
    Le papa, lui prenait toujours un accent idiot quand il essayait de parler à travers mon ventre (il roulait les R) aller savoir pourquoi. Mais il avait moins peur que moi, il attendait avec impatience…
    Pour la petite histoire j’ai mis longtemps à me décider à avoir un enfant, ça n’allait pas de soi, contrairement à bien d’autres.

    • Isa

      C’est vrai que la première et la deuxième grossesse sont assez différentes. Les questionnements sont différents mais la rencontre aussi magique !

  14. ouh là ! C’est loin (10, 12 et 16 ans…), mais j’ai les souvenirs de grossesses heureuses et épanouies (très épanouies, 125cm de tour de taille !! mais j’ai commencé par des jumeaux, ça aide… nés après terme, plus de 3kg chacun), j’ai savouré chaque moment, pas de vraies nausées, peu d’insomnies (bon peut-être un peu plus sur la fin pour mes aînés, pas facile de dormir avec 6 kilos de bébés dans le ventre :D ), j’ai su me faire dorloter, ne pas trop en faire, il n’y avait pas besoin de me le dire deux fois :D tout en ayant une vie ordinaire tout de même, j’ai profité de longs congés maternités en amont (puisque enseignante avec 4 bébés d’octobre) et de mes congés parentaux ensuite… des questions bien sûr, pas de grosses angoisses, même s’il y a eu des périodes de doute (mais pourquoi il pleure comme ça ?? je ne sais plus quoi faire :( ) et le bonheur d’avoir des bébés en pleine forme (quelle chance !)
    bref, j’en garde de bons souvenirs surtout ♥♥♥

  15. Anaïsnin

    Je suis à la fin du 4è mois de ma seconde grossesse et je me sens plutôt princesse dépassée par tout ça ! Autant j’ai pu être nostalgique de la grossesse après mon premier bébé (même si pendant ces 9 mois j’avais beaucoup pleuré), autant là j’attends juste la naissance en affirmant haut et fort « Plus jamais !!! » alors qu’à la base je rêvais de 3 bébés. Je n’ai pris que 2kg … tellement j’ai eu la nausée. Un rien me fait pleurer, je suis épuisée. Et je ris jaune en pensant à ces mamans qui affirment qu’elles « adorent être enceinte ». Ce n’est pas vraiment mon cas ;-) Enfin, quand je zieute mon adorable bambin de 2 ans je me dis qu’il y a un prix à payer pour ce bonheur ! Le papa est adorable, prévenant et investi, heureusement qu’il est là !

    • Isa

      Les nausées peuvent être très compliquées à vivre et très fatigantes. Et pourtant la médecine a ce qu’il faut pour les vaincre (même si les médecins font souvent croire le contraire). Et qui sait ? Une fois votre numéro 2 auprès de vous, vous aurez peut-être envie d’un 3ème ? Chaque grossesse peut être tellement différente. Bon courage !

  16. celine

    Chez nous c’était Baleine paumée, papa je te fuis…

    A ma première grossesse je m’étais imaginé un soutient général de ma famille, un papa aux petits soins et ca n’à pas été celà du tout. Ma famille enceinte ou pas c’était la même, quand au papa ca ne lui parlait pas du tout en fait il faut se dire que la grande partie des futurs papa réalisent le jour ou le bébé né et rarement avant surtout pour le premier…Alors que moi ben j’avais besoin de parler, d’être cocooner, caliner et j’ai du coup beaucoup déprimé.Pour bébé 2 la famille ca à été PIRE (apparement on avait pas besoin d’en faire un autre…no comment hein? sur la vacherie humaine surtout quand elle vient des tiens!) mais le papa était plus présent mais à son niveau, un homme résonne comme un homme faut pas attendre qu’il résonne comme une femme faut se le dire pour ne pas leur en vouloir parfois….Il sortait notre fils le samedi et le dimanche 2heures environ pour que je puisse m’allonger…Après la solitude générée par le manque d’intérêt général de ma famille à fortement plombé ma, mes grossesses…
    Il n’à jamais posé sa main sur mon ventre peut être deux fois pour me faire plaisir, les achats bebe c’était pas son truc mais par contre c’est une super papa et un super mari je veux dire par là que c’est pas parce qu’ils ne font pas les gestes que l’on attend , que l’on aimerait …qu’ils ne nous aiments pas ou n’aiment pas leurs bébés. Mais pour les hommes c’est beaucoup plus compliqué de matérialiser le futur bébé autrement que les sources de soucis futurs que celà pourra générer dans certains cas nous on porte le bébé, il vit en nous on y est relié 24 sur 24 ; 7j sur 7j pendant 9 mois…C’est très différend …
    Si on à besoin de soutient il vaut mieux le chercher ailleurs (famille, amis, psy si on à ni l’un ni l’autre ) que de tout faire reposer sur les épaules de son homme…
    Garder des moments à deux pendant la grossesse c’est très important…
    Bon courage pour toutes ces mamans qui ne sot pas épaouies pendant leur grossesse j’y suis passé ce n’est pas facile on en parle pas assez;;;

    • Isa

      C’est vrai que l’on n’en parle pas assez. C’est justement pour cela que j’ai souhaité écrire ce billet. Parce que les grossesses parfaites que l’on nous présente souvent avec la maman qui se caresse le ventre, est épanouie, soutenue, entourée dans sa famille, son travail …, ça n’est pas l’essentiel des grossesses.

  17. super blog! y a de tout!

  18. Ca me rappelle des souvenirs …. bientôt un an déjà pour ma part
    En tous cas j’ai eu une grossesse super épanouie malgré des débuts difficiles et il me tarde parfois de revivre ça une seconde fois!
    Joli blog. A très bientôt

  19. lili

    J’en suis à ma 2e grossesse et en effet chaque grossesse est différente. Ma 1ere grossesse a été super : pas de nausée ni mal de dos, juste un peu de mal à dormir le dernier mois. Je crois que j’étais shootée aux hormones car moi qui a un carctère râleuse stressée habituellement, là je me sentais super bien, même mieux, plus en forme que d’habitude, sur un nuage… Mon mari était très heureux aussi. Il parlait souvent au bébé et me touchait le ventre… Bref idéal, sauf l’accouchement qui a viré en cesarienne en urgence mais bon ça a été..
    Par contre je suis au début de ma 2e grossesse et c’est dur : je suis hyper fatiguée, je n’ai pas de nausée mais des aigreurs toute la matinée et même des vertiges… En plus pas facile de gérer une petite de 3 ans qui est en plein dans la phase du « non » à tout ce qu’on dit et qui est pleine d’énergie… Bref pas de grasse mat’ ou de sieste possibles alors que je dors hyper mal… Et puis j’ai déjà un de ces ventres ! Mon mari est content car la poitrine aussi a bien pris, plus qu’à la 1ere grossesse.
    Bon, maintenant y’a plus qu’à attendre … Je suis bien plus pressée d’être à la fin que la 1ère fois.

  20. Sacha

    Enceinte de 7 mois, pour Maboucka j’étais la princesse épanouie qui n’avait pas pris 1gr et qui rendais famille et amie franchement jalouse, Pour ma grossesse actuelle je me sent comme une baleine épanouie, mais surtout usée en effet, n’ayant pas que mon ventre a admirer je suis surbooké !!!!! Papa, c’est un papa gâteau (il est fort et fait bien le manège!!!).
    Il faut dire que je suis très bien entouré par la famille, alors même si mon doc m’a demander d’etre un peu moins active (Maboucka oblige!!!!) je suis plutôt sereine.
    Bonne fin de grossesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>